Lettres

Conseils - Massage spécifique - La lettre de Juin

Voir l'article

La lettre de Juin

Enfin l'été !

Le mois de juin représente la chaleur, la Saint jean et c'est le début de la décroissance du yang qui favorise la contemplation de l'espace et le recueillement.

C'est le début du renversement de l'énergie qui était montante et qui commence à descendre vers l'automne à partir du 21 juin .

Nous basculons dans l'autre partie de l'année, le soleil a atteint son sommet et va amorcer son déclin vers l'hiver.

Nourrissez vous dès que possible de la lumière du soleil mais ne cherchez pas trop à vous exposer à la chaleur estivale dès qu'elle se fait sentir.

Comme notre capacité à se reposer est affaiblie en cette période, il sera sage de ralentir le rythme et de prendre son temps dans toute action pour préserver la vitalité dont nous aurons besoin lors des longs mois d'hiver.

Il faut renoncer à vouloir tout contrôler, tout diriger.

C'est l'été, dans l'élément Feu, qui fait parti des 5 éléments de la médecine traditionnelle chinoise lié avec le coeur et l'intestin grêle.

Le coeur abrite l'esprit, c'est le lieu de résidence de Shen. 

C'est la conscience et intelligence dans le sens de pouvoir de discernement et de jugement.

La clarté de conscience, qui caractérise l'énergie saine du coeur, permet d'équilibrer tout le fonctionnement psychique.

C'est le moment d'écouter ce que votre coeur a à vous dire, d'apaiser votre esprit et être en paix avec vous-même et de refermer les blessures.

Il faut écouter cette petite intelligence, cette petite voix en approchant le petit doigt près de son oreille (l'auriculaire est lié au coeur et à l'intestin grêle), "le petit doigt m'a dit".

Avec le coeur on ne peut pas négocier. Toutes les insomnies, les migraines, les palpitations cardiaques, les angoisses, etc. sont là pour exprimer ce que je ne veux pas écouter, alors on cherche des compromis.

On se met beaucoup trop de préoccupation, d'indisponibilité et ce que je ne veux pas entendre le corps me le dit, je dois rester en contact et en accord avec lui.

Notre corps nous dit toujours la vérité, il sent si nous mentons.

La relaxation, la méditation ou la contemplation vont permettre de calmer le Feu en excès dans le corps et de pacifier le Shen. 

"Laissez-vous aller vers l'émotion, traversez-la, abandonnez-vous à elle, expérimentez-la. Vous commencez à aller vers l'émotion plutôt que de faire simplement l'expérience de sa venue vers vous. Une relation, une danse s'ébauche.

Alors les énergies, même les plus puissantes, deviennent absolument traitables au lieu de l'emporter sur nous car il n'y a rien à emporter si nous n'opposons aucune résistance." (Chögyam Trungpa, Le mythe de la liberté,1979)